le parisien logoLeparisien.fr, le 11 novembre 2014. Par Elsa Mari. Salaire, pouvoir d’achat, travail… Faisons-nous ce qu’il faut pour accéder au bonheur ? Voilà la question que pose Mickaël Mangot, enseignant à l’Essec, dans son ouvrage « Heureux comme Crésus ? Leçons inattendues d’économie du bonheur », sorti le 6 novembre aux Editions Eyrolles, agrémenté de moult conseils pratiques. Exemple ? L’importance de ne pas comparer son salaire à celui des autres : selon Mangot en effet, les revenus supérieurs de nos amis ont tendance à nous démoraliser. Il vaut donc mieux regarder du côté de ceux qui gagnent moins. Autre leçon : ne pas espérer gagner au Loto ou attendre un héritage pour être heureux. Bien que ce soit le rêve de beaucoup, ces gains peuvent déstabiliser une vie, rapports familiaux ou amicaux en tête. Ce docteur en économie encourage aussi les lecteurs à se montrer généreux. Faire des cadeaux à ses proches rend heureux. Ce qui n’est pas le cas de l’achat d’une voiture qui n’apporte, elle, qu’un maigre plaisir éphémère. Attendez donc un peu avant de changer de véhicule. Enfin, Mangot suggère aussi de changer de groupe social si celui-ci accorde trop d’importance au statut. 

« Heureux comme Crésus ? Leçons inattendues d’économie du bonheur », Editions Eyrolles, 264 p., 16 €.